Les origines du vin chaud

L’hiver est là et les premiers froids se font ressentir. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, les marchés de Noël font leur apparition un peu partout. Et avec eux, les traditions hivernales comme le vin chaud.

Mais d’où vient cette idée de consommer du vin chaud en hiver? Des origines aux recettes, partons ensemble à la découverte du vin chaud !

Les origines du vin chaud

Le vin chaud est apparu pour la première fois sous l’Empire romain sous le nom de « conditum paradoxum ». À cette époque, la recette contenait principalement de vin, de miel, d’épices (poivre, safran, laurier, etc.), des dattes. Ce mélange permettait au vin d’être conservé plus longtemps sans s’oxyder.

Le vin chaud au Moyen-âge

C’est au Moyen-Âge que les vins épicés se sont démocratisés en Europe. À cette époque, de nouvelles épices ont fait leur apparition comme les clous de girofle ou la cannelle. Ce vin chaud plus sucré était alors appelé «hypocras ». Par la suite, de nouveaux ingrédients se sont ajoutés comme la cardamome et les agrumes, découverts lors des grandes explorations.

Consommer du vin chaud en hiver vient de l’Europe du Nord et de l’Europe de l’Est. Cette tradition est devenue très populaire en France.

Notre recette de vin chaud maison

La préparation du vin chaud est réalisée avec une base de vin rouge, à laquelle des fruits (agrumes) et des épices (cannelle) sont ajoutés. Et voici notre recette pour un vin chaud simple et rapide !

  • 1,5 litre de vin rouge
  • 1 citron bio.
  • 1  branche de thym.
  • 1  bâton de cannelle.
  • 2  feuilles de laurier.
  • 3  clous de girofle.
  • 1  étoile de badiane.
  • 200 g de sucre en poudre.

Pour débuter cette recette, il vous faudra verser le vin rouge dans une casserole ainsi que le sucre en poudre. Mélangez afin que le sucre soit totalement dissout.

Ajoutez dans la casserole, la cannelle, l’étoile de badiane et les clous de girofle.

Ensuite, découpez le citron en rondelles, et versez les rondelles dans la casserole ainsi que le thym et le laurier.

Portez très doucement à ébullition. Laissez frémir pendant 5 à 10 min (plus vous faites cuire, plus l’alcool s’évapore).

Versez dans des verres ou des tasses, vous pouvez filtrer le vin.

C’est prêt ! à boire immédiatement car le vin chaud se déguste très chaud.

Bonne dégustation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *