Connaissez-vous l’origine du vin ?

origine-vin-ma-cave-a-vin

Aujourd’hui nous pouvons voir que le vin provient de différents pays du monde. La France reste une référence dans ce domaine mais l’Italie, la Grèce, les États-Unis ou encore la Chine sont également de gros producteurs de vins.

Dans cette ère de mondialisation il nous semble important de vous parler de l’origine du vin, son histoire et les raisons de sa présence sur nos tables.

Origine de la vigne

Avant que le vin devienne un élément central de l’économie de certains pays pendant l’Antiquité les vignes n’étaient pas exploitées. Elles étaient donc laissées à leur état sauvage, haute de plusieurs mètres.

La vigne est une des plantes les plus vieilles sur terre. Il est en effet difficile de connaitre la vraie date d’apparition de vignes mais plusieurs chercheurs ont pu dater son apparition autour de 8 000 avant l’ère chrétienne. Il s’agissait uniquement de vignes sauvages, non exploitées, principalement apparu en Caucase. Pour rappel, la Caucase regroupait plusieurs pays dont l’Arménie et la Géorgie. Ce serait donc dans ces deux pays que la vigne sauvage aurait fait son apparition.

De l’Egypte au bassin méditerranéen

Il a fallu attendre 5 000 ans pour que la vigne commence à être cultivée. Des fouilles archéologiques ont pu prouver que les premières cultures de la vigne datent de 3 000 avant JC. Ce sont les Égyptiens qui auraient été les précurseurs de la viniculture selon plusieurs études de bas-relief représentant des scènes de pressurage et de vendange.

Les Égyptiens ont ensuite transmis leur savoir aux Grecs à partir de 2 000 avant l’ère chrétienne. Les Grecs ont ainsi pu procéder à la culture des vignes sauvages et intégrer le vin au cœur de leur économie. Ils vont propager leur plant sur le bassin méditerranéen en passant par l’Italie mais aussi l’Afrique du nord pour arriver ensuite en Espagne et au Portugal

L’histoire du vin en France

Ce sont les Romains en 125 avant JC qui ont emmené la viticulture dans le Languedoc. A cette époque, il n’y avait que le raisin rouge qui était cultivé sans macération. Seuls les agriculteurs les plus riches pouvaient à cette époque presser du vin à la demande moyennant un fort investissement. Il était souvent agrémenté d’herbes et coupé avec de l’eau.

Il a fallu attendre la chute de l’Empire Romain pour que le vin soit commercialisé plus largement par l’Église et ses diocèses. Seule la région de Bordeaux gardera ses vignes, contre l’influence de l’Église, qui prendront une grosse ampleur à la fin du XIIème siècle.

Le vin d’aujourd’hui

C’est au Moyen Âge que le vin commencera à développer tous ses arômes. Le coût de production du vin étant moins cher, de nombreux agriculteurs s’y attellent et de nouvelles méthodes de macération apparaissent ainsi qu’une hiérarchisation des vignobles. Aujourd’hui il existe une multitude de vignobles à travers le monde pour le plus grand plaisir de nos papilles ! En 2019, plus de 3,5 milliards de bouteilles ont été consommés.

Certaines bouteilles méritent la meilleure conservation c’est pourquoi Il est essentiel de penser à les protéger. Découvrez notre large gamme de caves à vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *