Quels vins servir avec le chocolat ?

Les fêtes de Pâques arrivent à grand pas et vous ravirez bientôt vos papilles de chocolats en tout genre… Mais au fait, quels vins servir avec du chocolat ?

Le vin et le chocolat

Le chocolat fait partie de ces gourmandises absolument formidables !  Tout comme le vin, sa dégustation est très intéressante, car il en existe des sortes diverses et variées.

Toutefois, dû à son goût prononcé et puissant, il est souvent difficile de le marier avec un vin rouge, et encore plus avec un vin blanc. Mais alors, le vin et le chocolat, est-ce possible ?

Accord vin et chocolat

Les vins doux naturels comme un Banyuls, un Riversaltes ambré ou un Rasteau possédant des arômes torréfiés pourront convenir parfaitement pour un dessert au chocolat. Ces vins élevés sous bois durant plusieurs années possèdent en effet une palette aromatique caractérisée de notes de cacao, de pralin, de fruits secs qui rappellent l’univers du chocolat ! Et comme ce sont des vins naturels qui sont doux, le contraste s’établira très bien en bouche car leur douceur s’opposera à l’amertume du cacao.

Vin rouge et chocolat : l’association inattendue

Si vous souhaitez varier les plaisirs, osez alors l’association vin rouge et chocolat ! Le vin rouge se révèle fabuleux car on retrouve des tanins dans les pépins et la peau du raisin noir comme dans la fève de cacao.

Lorsque le chocolat est corsé (80%-85% de cacao), il faudra opter pour un vin fort en tanins, comme un vin de la vallée du Rhône : un Cornas, un Chateauneuf-du-Pape ou un Vaqueyras. Et pour les chocolats un peu plus travaillés aux écorces d’orange ou à la ganache de fruits, vous pouvez choisir les vins rouges un peu plus fruités comme un cabernet de Loire (Chinon, Saumur Champigny) ou un vin du Languedoc comme Le pic saint loup ou le Fitou.

Et pour les chocolats blancs ou au lait, vous pouvez vous tourner vers un vin blanc sec fruité et aromatique comme un Riesling ou un Pinot gris d’Alsace.

Pour votre repas pascal, il vaut donc mieux réserver le Champagne pour l’apéritif ou l’entrée car bien trop acide et peu puissant. Il est à proscrire sur le chocolat ! 😉

Les origines du vin chaud

L’hiver est là et les premiers froids se font ressentir. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, les marchés de Noël font leur apparition un peu partout. Et avec eux, les traditions hivernales comme le vin chaud.

Mais d’où vient cette idée de consommer du vin chaud en hiver? Des origines aux recettes, partons ensemble à la découverte du vin chaud !

Les origines du vin chaud

Le vin chaud est apparu pour la première fois sous l’Empire romain sous le nom de « conditum paradoxum ». À cette époque, la recette contenait principalement de vin, de miel, d’épices (poivre, safran, laurier, etc.), des dattes. Ce mélange permettait au vin d’être conservé plus longtemps sans s’oxyder.

Le vin chaud au Moyen-âge

C’est au Moyen-Âge que les vins épicés se sont démocratisés en Europe. À cette époque, de nouvelles épices ont fait leur apparition comme les clous de girofle ou la cannelle. Ce vin chaud plus sucré était alors appelé «hypocras ». Par la suite, de nouveaux ingrédients se sont ajoutés comme la cardamome et les agrumes, découverts lors des grandes explorations.

Consommer du vin chaud en hiver vient de l’Europe du Nord et de l’Europe de l’Est. Cette tradition est devenue très populaire en France.

Notre recette de vin chaud maison

La préparation du vin chaud est réalisée avec une base de vin rouge, à laquelle des fruits (agrumes) et des épices (cannelle) sont ajoutés. Et voici notre recette pour un vin chaud simple et rapide !

  • 1,5 litre de vin rouge
  • 1 citron bio.
  • 1  branche de thym.
  • 1  bâton de cannelle.
  • 2  feuilles de laurier.
  • 3  clous de girofle.
  • 1  étoile de badiane.
  • 200 g de sucre en poudre.

Pour débuter cette recette, il vous faudra verser le vin rouge dans une casserole ainsi que le sucre en poudre. Mélangez afin que le sucre soit totalement dissout.

Ajoutez dans la casserole, la cannelle, l’étoile de badiane et les clous de girofle.

Ensuite, découpez le citron en rondelles, et versez les rondelles dans la casserole ainsi que le thym et le laurier.

Portez très doucement à ébullition. Laissez frémir pendant 5 à 10 min (plus vous faites cuire, plus l’alcool s’évapore).

Versez dans des verres ou des tasses, vous pouvez filtrer le vin.

C’est prêt ! à boire immédiatement car le vin chaud se déguste très chaud.

Bonne dégustation 🙂

Les métiers du vin #1 – Le maître de chai

Du viticulteur à l’œnologue en passant par le maître de chai, le monde du vin regorge de métiers passionnants mais souvent méconnus du grand public.

A travers cet article, Ma Cave à Vin souhaite vous éclairer un peu plus sur le métier « maître de chai ».

Un rôle essentiel dans la qualité du vin

Responsable de l’élaboration du vin, de l’arrivée du raisin en cave jusqu’à sa mise en bouteille, le maître de chai occupe un rôle essentiel dans la qualité du cru final.
En collaboration avec l’œnologue, le maître de chai assure et supervise toutes les étapes de l’élaboration du vin :

  • Il organise la réception de la vendange et dirige l’ensemble des opérations avant fermentation
  • Il donne les directives pour la vinification et vérifie son évolution
  • Il élabore la cuvée avec l’œnologue
  • Il assure l’élevage du vin et contrôle son bon déroulement par des analyses en laboratoire et des dégustations régulières
  • Et il coordonne ensuite la mise en bouteilles.

Il est également responsable du matériel de cave et de la gestion du chai : respect des normes d’hygiène, gestion et surveillance des niveaux de stock, élaboration de la déclaration administrative de récolte, …

Le rôle du maître de chai est donc indispensable dans un domaine viticole car c’est grâce à lui que le vin produit est équilibré. Grâce à sa maîtrise et sa rigueur, il est le garant de l’aspect qualitatif du vin et de son authenticité.

Comment stocker son vin ?

photo cave a vin

Quelle que soit la période de l’année, stocker de la manière la plus appropriée vos bouteilles devrait être une priorité. Dans votre cuisine grâce à une cave à vin encastrable ou au sous-sol dans une cave à vin de vieillissement, les choix sont multiples à l’heure d’entreposer vos précieux cépages. Que ce soit pour conserver durant plusieurs jours ou semaines ou bien pour du plus long terme durant des années, certaines règles sont à respecter pour ne pas altérer le goût de vos vins (luminosité, température, humidité, position, vibrations, …). Découvrez quels sont les conseils les plus importants avec Ma Cave à Vin.

Evitez la lumière

chai

Conseil n°1 pour le stockage et la conservation de vos bouteilles de vin, fuyez la lumière ! Ennemi de votre cépage et surtout des blancs, la lumière et ses ultraviolets accélèrent le vieillissement du vin et son oxydation. Le fait de disposer d’une cave à vin chez vous préservera vos bouteilles de la lumière et vous permettra de profiter de tous leurs arômes une fois débouchée.

Et la chaleur

soleil

Paramètre connexe à l’intensité lumineuse de votre pièce, une chaleur trop importante est également à proscrire lors de la conservation de votre vin. Ainsi, plus le thermomètre montera, plus votre bouteille évoluera rapidement. Evitez également les variations thermiques régulières à même de détériorer votre vin. Préférez donc une température de conservation autour de 13°C pour un vieillissement optimal.

Préférez l’humidité

vigne

A l’inverse de la luminosité, l’humidité dans votre cave à vin sera votre meilleur allié. Amie du vin, elle favorisera un bon vieillissement de vos bouteilles. Evitez que votre bouchon ne dessèche par manque d’humidité et ne laisse s’évaporer votre vin. Conservez et stockez votre précieux cépage et laissez seulement les étiquettes se détériorer avec l’action de l’humidité. On préconisait généralement un taux d’humidité autour de 75% pour une efficacité maximale.

Position des bouteilles

bouteille vin

En plus de l’atmosphère ambiante de stockage de vos vins, leur position est également un élément important à prendre en compte. Debout, votre cépage ne sera plus en contact avec le bouchon et celui va dessécher. Allongée et le bouchon sera constamment humide en étant mouillé par votre vin. Notre conseil : allongez vos bouteilles dans votre cave à vin sous peine de perdre la richesse de leurs arômes, ce serait dommage.

Evitez les vibrations

vignes

En plus de l’humidité, le vin aime la tranquillité. Vous remarquez généralement la présence d’un revêtement au sol dans les caves à vin de prestige. La raison : éviter les vibrations environnantes pour maximiser la qualité de conservation du vin. En effet, le mouvement et les tremblements ressentis par vos bouteilles participent à leur altération et la perte des arômes. Evitez-donc cela en laissant vos bouteilles dans un repos total et en pleine obscurité.

Avec ces 5 conseils, faites le maximum pour conserver votre vin dans des conditions idéales. Privilégiez un stockage en pleine obscurité, sans vibrations, avec un taux d’humidité autour de 75% et une température de 13°C. Vos vins les plus précieux vous remercieront.

Top 5 des Caves à Vins les plus insolites

En parcourant la France lors d’un week-end, d’un séjour ou en rendant visite à vos proches, profitez de l’ouverture au public de caves à vin pour découvrir les plus originales d’entre elles. Qu’elles soient sensorielles, historiques, design ou simplement traditionnelles, redécouvrez la mise en valeur du vin et sa conservation. Partagez un moment avec des passionnés qui vous partageront leurs connaissances et leurs inspirations créatives. Descendez les quelques marches qui mènent au sous-sol et découvrez des lieux totalement uniques en leur genre.

Une cave à vin traditionnelle

Si vous n’avez jamais visité de cave à vin auparavant et que vous voulez vous imprégner d’un univers unique de passionné, celle située dans le Vexin (Val-d’Oise) saura vous séduire par une rénovation totalement réussie. Pierres apparentes, LED discrète, lumière tamisée et terre battue au sol pour annihiler les vibrations sont présentes pour garantir une conservation optimale des bouteilles.

Une cave à vin d’inspiration chalet

À l’instar des solutions sur-mesure proposées par des architectes pour des maisons et appartements avec une problématique technique, la cave à vin de type chalet a été conçue en respectant 2 demandes : qu’elle vienne se loger entre les murs en quartz d’une maison des années 30 et qu’elle garde le charme et la convivialité d’une cave à vin typique. Résultat : une réalisation en chêne s’imbriquant parfaitement dans la demeure familiale et des petites LED réservées à chaque compartiment de stockage du plus bel effet.

Une cave à vin à visiter en pédalant

Si vous êtes à la recherche d’une visite vraiment dépaysante, les galeries des Grandes Caves Saint Roch sont faites pour vous. Situées à Rochecorbon, en Indre-et-Loire, celles-ci vous invitent à la balade en vélo et à une dégustation bien méritée après plusieurs dizaines de minutes passées à arpenter les galeries. Une intense bouffée d’air frais et un moment unique à apprécier du vin en toute quiétude.

Infos pratiques :
Blanc Foussy – Grandes Caves Saint Roch
65 quai de la Loire
37210, Rochecorbon
France

Une cave à vin sensorielle

La dégustation du vin dans une cave dédiée convoque bien souvent l’ensemble de nos sens. La vue pour admirer ces bouteilles parfaitement rangées les unes à côté des autres et les reflets de lumière sur le verre, l’ouïe pour apprécier la quiétude environnante et bien évidemment le goût pour apprécier toutes les saveurs, les arômes et les subtilités d’un cépage. Avec les Caves du Louvre, situées dans l’ancien hôtel particulier du sommelier de Louis VI, jouez le jeu d’une découverte pleine de sensations. Pénétrez dans chaque pièce et faites appel à un sens différent selon celle dans laquelle vous vous trouvez pour redécouvrir le vin.

Infos pratiques :
Les Caves du Louvre
52 rue de l’Arbre Sec
Paris, 75001

Une cave à vin 40 mètres sous terre

Bien loin de la cave à vin familiale à laquelle on accède en descendant quelques marches, la Cave de la Grande Brosse, située dans une ancienne carrière du Val de Loire, se dévoile 40 mètres sous terre. Laissez-vous guider à l’occasion d’une visite pour déguster quelques bouteilles de vin au frais et en toute tranquillité. Un moment inoubliable.

Infos pratiques :
Philippe Oudin – Vigneron
1180 Plaine de la Grande Brosse, 41700 Chémery

6 vignobles insolites à découvrir

vignes de lanzarote

L’équipe de Ma Cave à Vin vous invite à découvrir une sélection de vignobles atypiques qui ont su attiser notre curiosité.

1- Le vignoble de Salta (Argentine) : La vigne de haute montagne

On commence par un vignoble qui se situe au creux du désert à Salta qui fait partie des plus petites régions viticoles d’Argentine. Bien que réputée pour ses champs de tabac, cette petite région du nord est aussi connue pour ses vins. Elle est délimitée par les montagnes de Calatasta et de l’Aconquija. Ces vignes sont perchées en altitude et peuvent aller parfois jusqu’à 3000 mètres au dessus du niveau de la mer. La vigne se mêle parfois alors à d’immenses cactus drainant de l’eau bénéfiques pour les plants.L’altitude permet notamment d’obtenir des vins à la fraîcheur incomparable. Le cépage local, le Torrontés, offre des vins atypiques et donc faciles à reconnaître à la dégustation. La vigne de La Geria produit l’un des meilleurs malvoisies de l’archipel.

vignes argentine cafayate

2- Le vignoble de Neuras (Namibie) : La vigne de l’extrême

Vous trouverez ce vignoble en plein désert du Namib à Neuras. La région du Namib est pourtant une des zones subsahariennes les plus arides qui a la particularité de produire ce vin du désert. Le cépage extrêmement résistant prouve que la vigne n’a pas forcément besoin de beaucoup d’eau pour se développer malgré des conditions extrêmes.

vignes en namibie

3-Le vignoble de Cappadoce (Turquie) : Le vignoble millénaire

Ce vignoble se trouve au beau milieu de cette région connue surtout pour ces maisons troglodytes et ses sculptures millénaires . Il est perché en altitude élevé allant jusqu’à 1500 mètres d’altitude. La vigne y serait cultivé depuis plus de 4500 ans. Elle y pousse particulièrement bien grâce aux minéraux présents dans les sols, le fort ensoleillement et les grottes creusées dans la pierre.

vignes cappadoce

4- Le vignoble de Lanzarote (Espagne) : La vigne « lunaire »

On part donc à Lanzarote sur une petite île d’Espagne au large du Maroc. Ce vignoble a pris racine dans un paysage lunaire façonné par les éruptions volcaniques du volcan Timanfaya en 1730. Il a largement participé au climat qui règne sur l’île. Pour que le vignoble puisse survivre au climat, les vignerons ont dus planter les vignes dans des trous pouvant atteindre 3 mètres de profondeur et espacés de  5 mètres d’intervalle les unes des autres encerclés par des murets pour les protéger des vents sahariens particulièrement fort dans cette région.

vignoble de lanzarote Espagne

5- Le vignoble de la Croix-Rousse à Lyon (France) : Une vigne de quartier

C’est un petit vignoble inhabituel mais intéressant de par son histoire. Cette vigne se trouve sur le plateau de la Croix-Rousse, dans le Parc de la  Cerisaie à Lyon. Elle est gérée par l’association La République qui organisent autour les vendanges et des animations de quartier comme des défilés, qui est devenu une véritable tradition dans le quartier de la ce quartier populaire.
Elle est née en 1986 de Gabriel Caillet, maire du 4ème arrondissement de Lyon.

Vignobles Croix-Rousse

6- Le vignoble de Cinque Terre (Italie) : Une vigne classée

Vous connaissez peut-être les Cinque Terre en Italie, mais connaissez-vous son vignoble ? Sachez qu’une grande partie du parc national est couvert presque entièrement par les vignobles DOC Cinque Terre de 150 ha. Depuis sa classification en péril par l’UNESCO, la restauration de ce terroir viticole a été pris en charge par l’administration du parc qui organise chaque année des chantiers de travail pour raviver les terrasses abonnées. Cette restauration nécessite à la fois la consolidation et la reconstruction des murets de pierres sèches qui soutiennent les vignobles. Ce site est inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1997. En vous promenant dans l’un des cinq villages (Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza, Monterosso al Mare), vous pourrez déguster  le Cinque Terre qui est un vin blanc d’appellation produit dans la province. Il est protégé par une DOC depuis 1973 . Cette appellation est revendiquée par les cinq villages. Cette région viticole produit également quatre autres DOC, le Cinque Terre Costa de Sera, le Cinque Terre Costa de Campu, le Cinque Terre Costa de Posa et le Sciachetrà.

Vignobles Cinque Terre

Copyright :
http://republiquedescanuts.free.fr/index.htm
http://blog.phileaswineclub.com/top-3-regions-viticoles/
https://blog.lesgrappes.com/le-top-10-des-vignobles-insolites/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cinque_Terre_DOC

7 astuces étonnantes pour ne pas gaspiller le vin entamé

Image article 8 astuces

Pour bien conserver les vins lorsque vos bouteilles sont entamées, Ma Cave à Vin vous propose des systèmes de préservation du vin, ainsi que des bouchons de préservation.

Mais pour ceux qui ne souhaitent pas terminer les bouteilles entamées, de petites astuces existent pour donner aux vins une dernière utilisation judicieuse…

1/ Pocher des fruits

Pochez les poires, les pommes, les pêches ou les prunes dans du vin rouge et du sucre. Laissez-les mijoter pendant dix minutes. Mettez les en conserve après la cuisson si besoin.

2/ Rendre les œufs fouettés plus moelleux

En battant les œufs, ajoutez une cuillère à soupe de vin blanc pétillant (Champagne, Prosecco) pour obtenir des omelettes incroyablement moelleuses et savoureuses.

3/ Mijoter une délicieuse sauce pour les moules

Pour les moules cuites à la vapeur, combinez les restes de blanc (Une tasse par kilo de moules) avec du beurre et de l’ail.

4/ Ajouter de la saveur à vos plats

Le rouge est parfait pour les plats à base de tomate ou de bœuf tandis que les vins blancs ou mousseux rehaussent les sauces, les soupes et les bouillons.

Astuce supplémentaire : Vous pouvez congeler le vin dans des bacs à glaçon: vous n’aurez ainsi plus qu’à jeter le glaçon directement dans vos sauces et ragoûts.

5/ L’été, l’utiliser comme piège à mouches

Un fond de vin dans une bouteille attirera les mouches qui tomberont dans le récipient et ne pourront plus s’en échapper.

6/ Faire du vin un vinaigre « maison »

Ajoutez votre reste de vin rouge à du vinaigre non pasteurisé. Laissez reposer quelques semaines, tout en remuant la mixture hebdomadairement.

7/ Embellir la maison

Une fois que vous avez terminé tous vos fonds de bouteilles, utilisez le récipient comme vase pour une décoration originale.

Connaissez-vous… le Vinho Verde ?

Capture base vinho verde

Origine et histoire

Le Vinho Verde, est un vin portugais AOP de la région de Minho, dans le nord-ouest du pays.

Son nom « Vinho Verde » ou « vin vert » fait référence à sa jeunesse plus qu’à sa couleur puisque cette appellation produit des vins blancs, rouges et rosés.
Comme un fruit qui n’aurait pas atteint sa maturité, il se boit vert, dans la première année qui suit la mise en bouteille.

Il ne demande pas de processus de vieillissement, car on utilise pour sa production des raisins qui n’atteignent pas une grande dose de sucre.

Son autre particularité concerne son histoire : La viticulture dans le nord-ouest du Portugal, dans la région des Vinhos Verdes, se faisait autrefois avec des vignes grimpantes ou suspendues. En effet, les vignes étaient reléguées soit en bordure des champs cultivés, soit dans des terrains morts (chemins, cours, etc.), afin de conserver des surfaces cultivables pour les céréales et le fourrage.

Louis Orizet constatait ainsi dans les années 1970 : « De la vigne, il en pousse partout, sauf dans des vignobles, au bord des routes, le long des murs des fermes, ou bien en guirlandes palissées, si hautes parfois qu’il faut une échelle pour vendanger.

Dégustation

Le Vinho Verde, c’est quelque chose de différent, d’agréable, de rafraîchissant avec seulement 10 degrés d’alcool. La surprise de la première dégustation passée, vous vous laisserez aller à sa simplicité.

C’est un vin simple, frais, légèrement pétillant et aux arômes de pomme et de poire. Parfait pour l’été, il s’accorde aux fruits de mers et poissons grillés mais aussi à vos salades. Sa légèreté en fera aussi un très bon vin d’apéritif, sous le soleil.

La pétillance de ce vin a une explication historique: Autrefois, les vins de la région étaient embouteillés si tôt après la vendange qu’ils contenaient un reste du gaz carbonique que produit la fermentation.
Aujourd’hui, plusieurs vignerons recréent cette légère effervescence en ajoutant un peu de gaz carbonique à leur vin, avant de l’embouteiller…

Puisque c’est un vin qui se boit rapidement après sa mise en bouteille, nul besoin de placer vos produits dans une cave de vieillissement, mais préférez une cave à vin multi-usages pour la conservation à 12°C et pour le service entre 8°C et 10°C.

Connaissez-vous les secrets du rosé ?

Conserver son rosé dans une cave à vinEn été, avec les beaux jours, place au rosé ! Vin léger et frais, c’est la boisson idéale de vos apéritifs et de vos repas des vacances. Fabrication, histoire, actualités et conditions de dégustation, Ma Cave à Vin vous donne la fiche technique du vin qui vous accompagnera tout l’été.

Le rosé en chiffres:
-Les français consomment 35 % de la production mondiale
-L’Hexagone demeure le 1er consommateur de vin rosé au monde avec 76,8 millions de caisses (étude Vinexpo 2015)
-La consommation de rosé progresse en moyenne de 1.2% par an depuis 2008

Les origines:
Bien qu’il fut le tout premier vin crée par l’homme, le rosé ne gagne ses lettres de noblesse qu’au début des années 90 en Provence.
En effet, certains producteurs décident alors d’investir dans de nouvelles technologies afin d’élaborer des rosés pâles, fruités, et de grande qualité. La clientèle européenne fortunée, en vacances sur la Côte d’Azur, est séduite par ce vin et souhaite retrouver son rosé emblématique à Paris, et dans dans les stations d’hiver chics: le début d’un grand succès.

L’élaboration:
Contrairement aux idées reçues, le vin rosé ne s’obtient pas en mélangeant du vin rouge et du vin blanc, c’est même une pratique interdite en France : tout dépend en fait du temps de macération du vin ! On distingue 2 techniques pour l’élaboration du rosé :
-La première méthode consiste à vinifier les raisins comme pour le vin rouge, c’est-à-dire avec les peaux. La macération est interrompue, la peau et les pépins sont retirés avant que le jus ne soit suffisamment coloré pour un vin rouge. Cette méthode porte le nom de « saignée ».
-Le pressurage direct, méthode la plus utilisée aujourd’hui, consiste à presser directement les grappes entières ou éraflées et de mettre immédiatement le jus clair à fermenter.

Schéma élaboration rosé

Les raisons de son succès:
-La croissance de la consommation des vins rosés en France et dans de nombreux pays est portée par les femmes (séduites par leur robe rose clair, leur fraîcheur et leur légèreté) ainsi que par les jeunes.
-Cet engouement pour le rosé s’explique aussi par sa facilité d’accès : à l’inverse des vins rouges et blancs, on peut commander un verre de rosé sans avoir besoin de se plonger dans les appellations et les crus.
-Il est abordable et se déguste sans complexe, ce qui en fait l’allié idéal des apéritifs dinatoires, qui font fureur depuis quelques années.
-Le rosé a également vu sa cote grimper avec les changements d’habitudes des consommateurs, qui plébiscitent aujourd’hui les vins aromatisés. Plus que le rouge-griotte ou le blanc-pêche, le rosé-pamplemousse bouscule les codes de l’apéritif.

Une région emblématique:
Première région productrice de vins rosés AOP en France, avec 39% de la production nationale, la Provence a fait du rosé sa couleur leader, son vin de référence, puisqu’elle lui consacre 87,4% de sa production. Elle confirme son positionnement rose clair, la pâleur devenant même pour de nombreux consommateurs un critère de qualité.

La température de service:
Le rosé se boit frais, entre 8 et 10°C. Comme tous les vins, il prend généralement 2 degrés en quelques minutes lors de son passage de la bouteille au verre. Il faut donc veiller à le conserver à une température d’environ 8°C.   Une cave à vin de service mono-température peut donc être un choix judicieux pour garantir des conditions de dégustation optimales. Une fois la bouteille sur la table, un seau à glace suffira à maintenir le vin au frais.
Si vous voulez en revanche varier les plaisirs et déguster aussi du vin rouge, il vous faudra passer à une cave à vin de service multi-températures.

Des questions, remarques ou anecdotes sur le rosé ? L’équipe Ma Cave à Vin répondra à vos commentaires avec grand plaisir!