Comment aménager une cave à vin naturelle

Construire sa propre cave à vin est un excellent moyen de disposer d’un endroit où stocker ses grands crus. Cela permet d’avoir toujours à disposition des bouteilles à offrir à ses convives.

Cependant, la construction d’une cave à vin naturelle exige de respecter certaines règles afin de pouvoir conserver au mieux chaque vin.

Découvrez nos conseils pour vous aider à aménager votre cave à vin naturelle.

  1. Connaître les règles de construction

Que ce soit dans votre garage ou dans un endroit isolé, il faut savoir que la construction d’une cave à vin exige de respecter quelques règles de base :

  • Choisir un endroit protégé de toute vibration et de toute odeur. En effet, les secousses et les vibrations ont pour effet de remettre en suspension les dépôts qui ont pu se former pendant le vieillissement du vin et elles peuvent également activer certaines bactéries néfastes au vin, ou encore dissoudre les tannins.
  • Opter pour un endroit obscur car tout comme l’air, la lumière favorise l’oxydation et est donc susceptible de détériorer le vin
  • Choisir une pièce avec un taux d’humidité correct, c’est-à-dire compris entre 50% et 80%. Au-delà, l’humidité risque de provoquer un décollement ou une décoloration des étiquettes et favorisera le développement des moisissures.
  • Veiller à instaurer une température ambiante constante comprise entre 11° et 14°C. En deçà, le froid risque de casser la structure du vin et ralentira son vieillissement et au-delà, l’évolution du vin sera accélérée et celui-ci ne pourra pas forcément atteindre son apogée.

  1. Choisir son espace idéal

Afin de respecter les règles de base citées ci-dessus, la construction d’une cave à vin en sous-sol nous semble idéal car l’endroit est un espace creusé et aura donc toutes les chances de conserver vos vins dans les meilleures conditions.  Sinon, vous pouvez également opter pour le garage ou ajouter éventuellement une annexe à votre maison.

  1. Favoriser un isolement adapté

Une fois que vous avez choisi le lieu, il faut l’isoler pour éviter l’humidité. Pour cela, vous pouvez soit utiliser des planchers en bois pour recouvrir vos murs ou utiliser une peinture anti-moisissure adaptée pour maintenir un environnement favorable à la conservation de vos vins.

  • Attention, il faut évitez les murs en béton car ils favorisent l’installation d’humidité dans la pièce !

De plus, nous vous conseillons d’opter également pour un climatiseur car il permet de recréer les conditions idéales d’hygrométrie et de température pour le vieillissement et la conservation de vos vins.

Enfin, sachez qu’un thermomètre et un hygromètre vous seront indispensables pour vérifier au quotidien la température ambiante dans votre cave à vin.

  1. Opter pour un revêtement insensible à l’humidité

Pour le sol, pensez à utiliser un revêtement imperméable et solide. Privilégiez plutôt des revêtements en pierres naturelles, en marbre ou encore en céramique car ils limiteront le risque d’humidité dans votre cave à vin.

  1. Organiser un rangement optimal

Afin de conserver vos vins en bon état, il est nécessaire de ranger vos bouteilles sur des supports muraux, dans des meubles et casiers individuels ou dans des caisses en bois, en position horizontale et couchée.

Pensez à laisser de petits intervalles entre chaque bouteille et pour une meilleure organisation, mettez les bouteilles à consommer rapidement à l’entrée, tandis que les crus qui méritent encore de vieillir seront rangés au fond de votre cave.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *